Friday, August 31, 2012

Tuesday, August 28, 2012

Saturday, August 18, 2012

Der Vogelfänger bin ich ja - Simon Keenlyside

Souvenir des jours heureux


Les jeunes mères dans l’après-midi de la ville que le soleil chauffait de ses rayons brûlants pressaient contre leur poitrine les enfants qui pleuraient. D’autres enfants, autour de la table du café, riaient et criaient. Je les regardais de loin, le souvenir des jours heureux envahissait mes pensées. Je ne me plaignais pas. Je sais qu’aucun sourire, aucun rêve ne résistera au temps qui d’abord bâtit et ensuite, indifférent, dans sa besogne détruit ce qu’il a fait naître.

Thursday, August 16, 2012

La "table" et l' "amour"


Donc, selon Saussure nous avons le « signifié » et le « signifiant ». Je dis « table », tout le monde « voit » une table, bien que la table que chacun voit soit ou puisse être différente. Ce que je vois c’est, dans mon esprit, une image d’une certaine table. Cela semble clair et facile à comprendre.

Maintenant je dis « amour », par exemple, et les choses se compliquent. 
Il y a bien un « signifiant », mais le signifié de ce signifiant n'est aucun objet particulier et donc il ne pourra pas être représenté dans mon esprit par une image. Le signifié « amour » doit bien avoir un sens puisque nous parlons de l’ « amour » et nous avons l’air de parler de quelque chose qui existe, c’est à dire, nous nous comprenons. Mais contrairement au mot « table », le mot « amour » ne peut être compris qu’en imaginant des formes de comportement particulières. Au lieu de recourir à une image, qui serait aussi claire et unique que l’objet lui-même, nous sélectionnons un certain nombre d’images à partir de notre expérience et ces images nous les associons au concept d’ »amour ». Il en est ainsi parce que l’ « amour » en tant qu’objet susceptible d’être « vu » dans une image (unique, simple et claire, comme l’objet « table ») n’existe pas. L’amour n’est pas un objet, il n’existe pas de la même façon qu’une « table » existe.

Je ne vais pas m’étendre là-dessus. On a déjà compris l’immensité et la complexité du problème.

Je ne peux pas dire à quelqu’un « prouve-moi ta table ». Mais je peux demander à celle qui prétend m’aimer : « prouve-moi ton amour ». Le mot « table » correspond à un concept simple. Le mot « amour » correspond à un concept complexe. La « table » est là, je la vois, je m’en sers : j’y écris, j’y mets le verre d’eau. L’ « amour » n’est jamais vraiment là, je ne le vois pas, je ne peux pas le toucher, je ne peux pas le ranger dans le garage, il ne peut pas être confondu avec la personne dont je dis ou pense qu’elle m’aime ou que j’aime. C’est cette indéfinition indéniable du concept d’ « amour » qui rend possible toutes les confusions, tous les malentendus et même, comme on le sait, la trahison délibérée ou l’erreur involontaire. Mais le sujet est trop vaste, il faut y revenir plus tard avec les yeux de l’esprit bien ouverts, sans l’inconvénient des préjugés appris, pour mieux l’éclairer.

Intruder


When you start a relationship (I am talking about what we call love) you are an intruder in an aedipal triangle. Try to know something about the family antecedents of your partner so you may understand if you are playing the role of her or his father or the role of her or his mother (or maybe both in alternance). The future of your relationship is most probably written there in advance.

Joseph Edward Soice: "First they loved me as they loved their dad. Later, when I questioned some aspects of their behavior, they hated me as they hated their mom. Bullshit!."

L'amour c'est une différence


Contrairement au mot « table », le mot « amour » n’a de sens que si on le remplit avec quelque chose qui n’est pas lui-même, c’est-à-dire, que lorsqu’on lui attache des comportements ou des actions, comportements et actions par ailleurs investis d’un sens particulier qui est à interpréter.

Autrement dit, la table existe même lorsque je ne m’en sers pas. Mais l’ »amo
ur » n’existe qu’en action, attaché à des formes de comportement et de relation entre les gens, comportements et relations qui sont alors investis d’un sens particulier que nous désignons par le mot « amour ».

Le poème de Camões qui commence avec le vers « Se a ninguém tratais com desamor » explique bien que le comportement à interpréter comme preuve d’amour n’est pas toujours celui que l’on croit. Dans ce poème Camões se plaint : tu traites tout le monde tellement bien, tu es si gentille avec tout le monde ! Et comme il a compris que l’amour est une relation privilégiée, une forme de traitement très spéciale, il en profite pour conclure : eh bien, sois gentille avec tout le monde, oui, mais alors sois méchante, indifférente et cruelle avec moi parce que «amor é um, não pode ser partido » et si tu fais comme je dis « mal posso eu de vós ser mal querido ». Autrement dit, pour qu’il y ait amour il faut tout simplement, comme dans tout système de signification, qu’il y ait une différence : parce que là où il n’y a pas de différence il ne se passe rien, rien ne se fait remarquer. Tout ceci laisse entrevoir que les formes de comportement que l’on peut attacher au concept d’amour, avec lesquelles on peut remplir le concept «amour », sont loin d’être simples et claires. En plus, Camões avait peut-être tort de croire que "amor é um, não pode ser partido". Mais c'est une autre histoire.

L'amour et les bonbons


L’amour est une priorité. Quand il ne l’est pas, il devient une chose quelconque. Bien sûr, on peut toujours aller acheter du pain, aller travailler, amener la voiture au garage, perdre notre temps à boire avec des amis ennuyeux et médiocres. Mais dans l’esprit l’amour ne cesse pas d’être la priorité. La priorité signifie : je veux ça avant toute autre chose, je le veux intensément; l’amour c’est mon oxygène et je ne peux ni ne veux pas m’en passer.

*****

Nous courons après les bonbons, la vie se réduit à ça. Mais les bonbons sont tous empoisonnés, il va falloir les vomir plus tard - ou en mourir. Buvez de l'eau, croyez en Dieu sans fanatisme, ne parlez jamais excepté pour demander l'heure, n'espérez rien de la vie ni de personne (ceux que vous aimez vous trahiront tôt ou tard: relisez la Bible). Mais surtout évitez les bonbons, cela devrait suffire pour commencer.

Chopin: Nocturnes nr. 8 and 19 - Maria João Pires